logo bandeau

Accueil

icone

Archives

icone

Benoît Labre

icone

Les Amis ?

icone

Nous joindre

icone

Témoignages

icone

Le certificat de Sept-Fons


1. Brève histoire du certificat de Sept-Fons

Sept-Fons

Après un séjour de huit mois à l'Abbaye de Sept-Fons (28 octobre 1769 - 2 juillet 1770), au cours duquel il prit l'habit religieux et porta le nom de frère Urbain, le jeune Benoît Labre dû se résoudre de quitter l'abbaye pour des raisons de santé. À sa sortie, le frère Dominique, cellérier, lui remit un certificat de bonne conduite. À sa mort, on le retrouva parmi ses papiers ; il fut remis au postulateur de sa cause de béatification, le Père François Virili. Voici le contenu de ce certificat :

Je Soussigné, Religieux Cellérier de l'Abbaye royale de Notre Dame de Saint Lieu dit Sept Fons, de l'étroite observance de L'Ordre de Cisteaux, certifie que Mr. Benoit Joseph Labre, natif d'Amette Diocèse de Boulogne en Artois, âgé d'environ vingt deux ans, est arrivé dans ce Monastère le 28e. Octobre dernier, et qu'il y a resté jusques à ce jour en qualité de Novice de choeur, sous le nom de frère Urbain, qu'il s'y est toujours bien comporté, et qu'il n'en sort aujourd'hui qu'à cause que sa santé ne luy permet pas de soutenir les austérités qui s'y pratiquent, ayant même été malade pendant plus de deux mois. En foy do quoy le présent certificat luy a été délivré. Fait à Sept Fons ce second juillet Mil sept cent soixante dix

Fr. Dominique
Cellérier

En 1868, Mgr Pierre de Dreux-Brézé, évêque de Moulins, se procure, auprès du Père Frs Virili, le certificat déposé aux archives de la Congrégation des Rites et le remet à l'Abbaye de Sept-Fons. C'est ce que nous apprenons dans l'ouvrage Sept-Fons: étude historique sur l'abbaye de N.-D. de Saint-Lieu Sept-Fons depuis sa fondation jusqu'à ce jour (Par un religieux de ce monastère, Moulins, Imprimerie A. Ducroux et Gourjon Dulac, 1873, p. 120).

2. Découverte de l'existence de deux documents

Au cours de l'année 2013, le Frère Samuel, responsable de la Communauté des Frères et des Soeurs de St-Benoît Labre, découvre l'existence de deux certificats attestant du passage de saint Benoît Labre à l'Abbaye de Sept-Fons. Les deux certificats portent la signature de Frère Dominique, cellérier.

Dans un premier temps, à l'occasion d'un séjour à la Trappe de Soligny, le 15 juin 2013, Frère Robert lui fait part que la communauté a en sa possession un certificat qui a été délivré à Benoît-Joseph Labre par Frère Dominique, le 2 juillet 1770. Ce certificat atteste de son passage en communauté à l'Abbaye de Sept-Fons où il a porté le nom de Frère Urbain. Frère Robert lui fait part que ce document avait été offert par Mgr Raphaël Virili, postulateur de la cause de canonisation, à l'Abbé de la Trappe de Soligny, dom Jean-Marie, le 28 mai 1925, pour sa bénédiction abbatiale.

Quelques mois plus tard, grâce à un contact, Frère Samuel apprend que l'Abbaye de Sept-Fons a en sa possession un certificat authentique dont la graphie diffère de celle du document de la Trappe de Soligny. Le 18 octobre 2013, frère Louis-Marie, prieur de Sept-Fons, lui montre le certificat en question. Deux choses diffèrent du certificat de Soligny : la graphie et le donateur qui, cette fois-ci, est le Père François Virili, postulateur de la cause de béatification.

Dans un courriel adressé à Didier Noël, le 14 novembre 2013, Frère Samuel avance l'hypothèse suivante pour expliquer l'existence de ces deux documents :

1) Le certificat de Sept-Fons est bien l'original (petit format), remis à l'Abbé par le P. François Virili, postulateur de la cause de béatification (inscription au crayon au dos du certificat). [Précisons qu'il a été remis par l'entremise de l'évêque de Moulins.]

2) Le P. Virili en a fait faire une copie pour conserver une trace dans les documents du procès de béatification.

3) En 1925, Mgr Raphaël Virili, postulateur de la cause de canonisation et neveu du P. François Virili, fait don de la copie au P. Abbé de la Trappe de Soligny.


benoit labre

Certificat original émis par l'Abbaye de Sept-Fons au jeune Benoît-Joseph Labre.

Photo : 2013 - Frère Samuel, f.l.
Version agrandie
benoit labre

Document attaché au dos du certificat original de l'Abbaye de Sept-Fons. Ce document, émis le 1er septembre 1866, porte la signature de François Virili.

Photo : 2013 - Frère Samuel, f.l.
Version agrandie
benoit labre

Copie du certificat remise à la Trappe de Soligny, le 28 mai 1925.

Photo : 2013 - Frère Samuel, f.l.
Version agrandie
benoit labre

Carton, au dos du cadre contenant le document de la Trappe de Soligny, attestant de la remise du document le 28 mai 1925.

Photo : 2013 - Frère Samuel, f.l.
Version agrandie

DROITS D'AUTEUR

Les Amis de saint Benoît Labre
© 2000 Tous droits réservés

Concepteur et webmestre:
Raymond Martel
(Amos, Québec, Canada)