logo
bandeau
Accueil Archives Benoît Labre Événements Liens Nous joindre Qui sommes-nous? Témoignages
icone icone icone icone icone icone icone icone


Biographie de saint Benoît Labre


Benoît Labre est né le 26 mars 1748 à Amettes en France. Il est l'aîné de quinze enfants d'une famille de cultivateurs.

Très tôt, Benoît rêve d'une vie totalement donnée à Dieu. Il se sent de plus en plus attiré par la solitude et la prière. Il veut devenir moine. Après de nombreux essais sans succès, Benoît découvre que le Seigneur ne l'appelle pas à vivre dans un monastère. Dieu l'attend ailleurs.

Une fois de plus, Benoît se met en route, mais cette fois-ci pour un long pèlerinage. Dans les divers sanctuaires situés sur son chemin, il s'arrête pour de très longs moments de prière.

Petit à petit, Benoît découvre que sa vocation est celle d'être pèlerin. Assoiffé de Dieu, c'est sur la route qu'il le rencontre. Un bâton à la main et un chapelet au cou, dans une vie de pauvreté et de prière, Benoît parcourt les routes d'Europe.

Tourné vers Dieu, le coeur de Benoît l'est également vers les autres. Vivant au jour le jour, il trouve le tour de partager le peu qu'il a avec les pauvres de son entourage.

À Rome, où Benoît passe les dernières années de sa vie, il est surnommé "le pauvre des Quarante-Heures"; on le retrouve en adoration dans les églises où le Saint-Sacrement est exposé. L'Eucharistie est au coeur de sa vie et de sa prière.

Le 16 avril 1783, Benoît meurt à Rome à l'âge de 35 ans. La nouvelle se répand par la bouche des enfants : «Le saint est mort ! Le saint est mort !» Des miracles lui sont immédiatement attribués; ils contribueront même à la conversion de John Thayer, un ministre presbytérien.

Le 9 février 1873, en présence du Saint-Père et à sa demande, Mgr Dominique Bartolini, secrétaire de la congrégation des Rites, procède à la lecture du décret annonçant l'éventuelle canonisation du bienheureux Benoît Labre (Voir compte-rendu de cette cérémonie et le texte intégral du décret dans les Annales catholiques, N° 62, 22 février 1873, p. 218-224). Près de neuf ans plus tard, le 8 décembre 1881, Benoît est déclaré saint.

Raymond Martel, prêtre


Deux poèmes de Laurence Elemva (France) nous tracent un excellent portrait du saint d'Amettes.

L'enfant trop sageLe Marcheur de Dieu

Jean Capelain, président de l'Association Saint-Benoît-Labre d'Amettes, a réalisé une brève biographie illustrée de notre saint.

Carnet de voyage de saint Benoît Labre

Pour aller plus loin :

1. Consulter la bibliographie et les nombreuses pages web consacrées à Benoît-Labre dans les sections "Publications" et "Liens" de ce site.

2. Soeur Laure nous propose un récit passionnant et vivant, illustré de musique, bruitages et dialogues qui nous plongent dans l’univers de saint Benoît Labre.

Téléchargement en format MP3 sur le site Exultet

3. Monsieur Louis de Beaumont, «conférencier, auteur d'ouvrages de spiritualité et artiste- peintre en art religieux », nous présente une biographie de saint Benoît Labre. Il situe notre saint dans la géographie de son milieu et son contexte historique.

Téléchargement en format MP3 sur le site Exultet