logo
  • image01
  • image02
  • image03
  • image04
  • image05
Accueil Archives Benoît Labre Événements Liens Nous joindre Qui sommes-nous? Témoignages
icone icone icone icone icone icone icone icone


Frère Alexis (Didier Noël)

Les chemins de saint Benoît-Joseph Labre (Chronologie)

Introduction 1748-1769 1770-1779 1780-1783

1780-1783

Année 1780

? Mars 1780 — 9ème pèlerinage à Lorette. (Pâques, le 26 mars 1780). Commission remplie (23 mars 1780) au monastère de Sainte-Claire, à Montelupone.

Mardi 26 mai 1780 — Départ de Lorette, après vingt-deux jours d'hospitalité, le lundi après la Trinité.

Jeudi 18 juin 1780 — 9ème retour à Rome ; entrée à l'hospice.


Année 1781

? Avril 1781 — 10ème pèlerinage à Lorette (Pâques 15 avril); l'arrivée a lieu seulement le 22 avril 1781 ; logement chez les mêmes habitants durant seize jours.

8 mai 1781 — Départ de Lorette et 10ème retour à Rome.

31 août 1781 — Offre refusée par Benoît-Joseph, d'une subvention mensuelle qui lui est offerte de la part de Mgr Jules-Marie de la Somaglia.

? Décembre 1781 — 1ère irradiation.


Année 1782

27 février 1782 — Visite à un malade le jour du départ du Pape pour Vienne.

6 mars 1782 — Départ de Rome, passage et court séjour à Tolentino, au commencement de la Semaine Sainte.

28 mars 1782 (Jeudi saint) — Arrivée à Lorette pour le onzième et dernier pèlerinage et descente directe chez les Sori. (Pour son dernier séjour à Lorette, il prédit à ses amis son prochain départ pour le ciel.)

Jeudi 4 avril 1782 — Annonce prophétique d'une mort prochaine plusieurs fois répétée. Départ le huitième jour après l'arrivée.

Vendredi 5 avril 1782 —Passage par Macerata; commission remplie au couvent de Montecchio.

? Avril 1782 — 11ème dernier retour à Rome.

1er juin 1782 — Evanouissement à Saint Théodore.

? Juin 1782 — Choix de l'abbé Marconi pour directeur et confesseur. Pénétration de la pensée du confesseur à deux reprises.

? Juillet et août 1782 — Les trois Pâques.

? Octobre 1782 — Eglise des Capucins avec Zitli (3).


Année 1783

Mercredi 1er janvier 1783 — Assistance à une mission donnée par l'abbé Marconi à Saint-Louis-des-Français. Préparation du vagabond de Dieu à une mort prochaine.

Lundi 3 février 1783 — Assistance à Notre-Dame de la Consolation à la même occasion. Deuxième irradiation.

Mardi 25 mars 1783 — Autre prophétie au confesseur.

Mardi 1er avril 1783 — 1ère défaillance et les autres jours suivants.

Vendredi 11 avril 1783 — Dernière confession à l'abbé Marconi. 3ème prophétie et 3ème irradiation.

Mercredi 16 avril 1783 — Mort chez Zaccarelli et commencement des acclamations.

Jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 avril 1783 — Exposition du corps dans l'église de Notre-Dame des Monts.

Dimanche (de Pâques) 20 avril 1783 — Acte de sépulture et inhumation dans cette même église.

Mardi 13 mai 1783 — Ouverture du procès en vue de la béatification.

Mardi 3 juin 1783 — Mandement de Mgr l'Evêque de Boulogne, daté du 3 juin « à l’illustre Pénitent ».


Année 1792

Samedi 31 mars 1792 — Procédure d’enquête officielle en vue de la béatification, agréée par le Pape Pie VI; le Serviteur de Dieu fut dès lors proclamé vénérable, et le procès apostolique inauguré.


Année 1796

Reconnaissance du corps de Benoît-Joseph Labre

Vendredi 8 juillet 1796 — Les juges apostoliques, suivant l'usage, ordonnèrent la visite du tombeau et la reconnaissance du corps de Benoît-Joseph Labre. Le 8 juillet 1796, le Cardinal Vicaire Jules-Marie de la Somaglia assista avec tout le tribunal, deux médecins et deux chirurgiens et les ouvriers nécessaires, tous assermentés, dans l'église de Notre-Dame des Monts, où furent entendus trois habitants du couvent sur l'emplacement et l'intégrité du sépulcre. On enlève dans l’ordre la pierre tumulaire, puis on démolit la voûte murée qui la soutenait, on en retire le double cercueil ; on reconnaît sur le second les sceaux du vicariat, on l'ouvre et l'on en extrait le corps de Benoît-Joseph Labre, après avoir formulé l'excommunication contre quiconque en détacherait la moindre parcelle. Les experts examinent le corps, en font la description, avant de replacer les ossements sur un nouveau suaire et plaçant le tout dans un nouveau cercueil de cyprès, avec un tube renfermant l'acte de reconnaissance sur parchemin. Les scellés y sont apposés de nouveau et on la renferme dans une plus grande, avec deux autres cassettes également scellées contenant, l'une, les restes de la chair consumée et l'autre, ceux des vêtements réduits presque en poussière, moins la ceinture. Ces caisses, ainsi déposées, sont replacées dans la même fosse, qui est à nouveau recouverte d'une nouvelle voûte et de la même pierre sépulcrale. Les débris des premières caisses sont ensuite consignés au Postulateur, avec défense de distribuer, sous aucun prétexte, même de dévotion, ces parcelles de débris.

Lundi 11 juillet 1796 — Lecture du procès-verbal d'enquête des experts apostoliques de la reconnaissance du corps de Benoît-Joseph Labre. A la séance du 11 juillet, ils constataient uniformément que toutes les parties molles du corps avaient disparu, que les os mineurs étaient réduits en poussière, mais que les os majeurs et surtout la boîte cérébrale étaient restés consistants, et qu'enfin malgré cet état de dissolution avancée, les restes du cadavre ne donnaient aucune odeur ni bonne ni mauvaise.


Année 1842

Dimanche 22 mai 1842 — Proclamation de l'Héroïcité des vertus de Benoît-Joseph Labre.


Année 1859

Jeudi 2 juin 1859 — le Souverain Pontife Pie IX, a déclaré solennellement la béatification prochaine du Vagabond de Dieu.


Année 1860

Dimanche 20 mai 1860 — Béatification de Benoît-Joseph Labre par le Pape Pie IX.


Année 1873

Jeudi 9 février 1873 — À cette date eut lieu la cérémonie vaticane au cours de laquelle, à la demande du Pape Pie IX, Mgr Dominique Bartolini, secrétaire de la congrégation des Rites, fit lecture du décret annonçant l'éventuelle canonisation du bienheureux Benoît Labre. Le Père D. François Virili, de la congrégation du Très-Précieux-Sang et postulateur de la cause du futur saint, remercia le Saint-Père. L'évêque d'Arras a également adressé un discours au Saint-Père. À cette cérémonie étaient présents, entre autres, l'ambassadeur de France, ainsi que les évêques de Nîmes, de Montauban, de Carcassonne et de Luçon.


Année 1881

Jeudi 8 décembre 1881 — Canonisation de Benoît-Joseph Labre à Rome.


Année 1882

Dimanche 22 janvier 1882 — Mgr Mermillod, évêque d'Hébron, a consacré en l'église de Notre-Dame du Sacré-Coeur de Jésus, de la place Navone, le premier autel élevé dans la ville de Rome à Saint Benoît-Joseph Labre.

Lundi 3 juillet 1882 — L'année qui suivit la canonisation de Benoît-Joseph Labre, l'Église de France a souligné l’événement par un pèlerinage national au village natal, à Amettes, lundi 3 juillet 1882. Aussi invraisemblable que cela puisse être, 35 000 pèlerins, se sont rassemblés pour la messe en plein air, célébrée dans la « pâture » de la maison natale par l'évêque de Beauvais, Noyons et Senlis, ainsi que Monseigneur Désiré-Joseph Dennel. C’est dans cette même pâture que fut érigé et inauguré, le même jour, le chemin de croix d’Amettes, œuvre du sculpteur Auguste Pattein, originaire d’Hazebrouck, et financé par des dons offerts au sanctuaire d’Amettes ; acte généreux de paroissiens, de paroissiennes, d’évêques et de prêtres au Saint pauvre de Jésus-Christ.


Année 1883

Samedi 22 décembre 1883 — Acquisition par la postulation de la cause de Saint Benoît-Joseph Labre de l'immeuble, où le boucher Zaccarelli avait son logement. Ce fut l'occasion non seulement de réparations mais aussi d'aménagement des lieux pour y recevoir les pèlerins. Ce lieu où décéda le Saint Pèlerin est maintenant devenu la chapelle Saint-Benoît Labre (Cappella di S. Benedetto Giuseppe Labre), au 2, Via dei Serpenti.

© Les Amis de saint Benoît Labre. Tous droits réservés.