logo
bandeau
Accueil Archives Benoît Labre Événements Liens Nous joindre Qui sommes-nous? Témoignages
icone icone icone icone icone icone icone icone


Numéros des Bulletins d'informations (2001-2008)

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

Bulletin d'informations

N° 18, décembre 2004


Chers amis de Saint Benoît Labre sur le web,

Dans quelques jours, dans les églises de chacun de nos pays, nous célébrerons le grand mystère de la Nativité du Seigneur, un grand mystère de l'amour de notre Dieu, en somme. "Et le Verbe s'est fait chair", nous écrierons-nous avec l'évangéliste saint Jean. Voilà la source de notre joie à l'occasion de Noël !

I. Benoît Labre et le Verbe-fait-chair fait Pain eucharistique

Dans sa lettre pour l'Année de l'Eucharistie, Jean-Paul II écrit : «Les exemples des saints sont devant nos yeux. Dans l'Eucharistie, ils ont trouvé la nourriture pour leur chemin de perfection. Combien de fois n'ont-ils pas versé des larmes d'émotion en faisant l'expérience d'un si grand mystère et combien de fois n'ont-ils pas vécu des heures indicibles de joie "sponsale" devant le Sacrement de l'Autel ? Par-dessus tout, que la Vierge Sainte, qui a incarné dans toute son existence la logique de l'Eucharistie, nous aide. "L'Église, regardant Marie comme son modèle, est appelée aussi à l'imiter dans son rapport avec ce Mystère très saint". Le Pain eucharistique que nous recevons est la chair immaculée du Fils... (Reste avec nous, Seigneur, no 31).

En lisant ce texte du pape, la grande figure de Benoît Labre s'impose à nous sans difficulté et presque de soi. On reconnaît sa propre expérience de l'Eucharistie à travers ces mots. Que Benoît nous obtienne la grâce d'incarner dans toute notre existence la logique de l'Eucharistie et ce, à l'exemple de la Vierge Marie.

II. Benoît Labre et les chrétiens d'aujourd'hui

Le 23 octobre dernier, Soeur Pierre-Sylvie, de la communauté des Frères et des Soeurs de saint Benoît Labre m'écrivait : «Merci beaucoup pour votre nouvel envoi [bulletin no 17]. J'ai transmis votre message à notre soeur secrétaire qui se fait une joie à chaque fois de le lire et d'en faire copie à nos frères et soeurs.» Sur le site de leur communauté, on y retrouve les photos de deux statues de Benoît Labre que les frères ont découvertes lors d'un séjour en Bretagne.

Le 24 octobre, Eric C. (Anvers) m'écrivait : «Je viens de lire le bulletin no 17 et j'ai redécouvert la dévotion de Saint Benoiît Labre pour l'Eucharistie... Ce n'est vraiment pas une "petite dévotion "parmi d'autres". Elle nous mène au centre.»

En visitant les pages de l'iconographie de Benoît Labre sur le site des Amis de saint Benoît Labre, vous remarquerez que plusieurs photos m'ont été fournis par Noël Didier. Je l'en remercie beaucoup. Grâce à sa généreuse contribution, je peux vous faire profiter du patrimoine religieux se rapportant à notre cher Benoît. En ce sens, il est un précieux collaborateur. Noël demeure en France et fait partie de notre groupe sur le web.

Dans une lettre que Noël m'a adressée, le 1er novembre dernier, il m'écrivait ceci, entre autres, au sujet de Benoît Labre : «Providence, le maître mot de sa courte vie terrestre. Benoît-Joseph le marcheur, le pèlerin de l'Absolu en route vers l'Ailleurs, vers cet Ailleurs qui le mènera sur toutes les routes d'Europe, et qui à sa suite maintenant nous entraîne nous tous les Amis de Benoît Labre sur la route de la vie, de la vraie vie, celle qui conduit au Christ ressuscité; c'est ici la l'Amour qui unit au Christ, c'est ici l'Amour qui fait et fera de nous des chrétiens. Benoît nous montre le chemin chaque fois que nous faisons preuve de compassion envers un frère, un ami, un parent, chaque fois que nous pardonnons les offenses reçues, chaque fois que nous donnons gratuitement notre amitié, chaque fois que nous partageons avec celui qui n'a rien. Nous devenons disciples du Christ par l'amour qui nous unit. Mettons-nous en route, marchons en suivant Benoît-Joseph Labre, le saint pauvre de Jésus-Christ...»

Le 5 novembre, Jean-Pierre B. (Québec) m'écrivait : «J'ai visité votre site sur saint Benoît Labre et je vous félicite pour faire connaître ce saint si humble et simple et si pauvre.»

Le 4 décembre, Vincent L. (France) m'expédie un courriel pour me dire que son épouse est originaire du Pas-de-Calais et qu'il est «curieux de savoir ce que des catholiques du nouveau monde pouvaient bien dire sur ce saint très local et international à la fois.» Il termine en me disant : «Merci pour votre travail et votre témoignage.»

Le 6 décembre, Francis W. (France) me faisait part de l'existence d'«une association Benoît Labre très dynamique à Digne-les-Bains en France pour venir aide aux sans-abris, routards et démunis.» «Le responsable est le Père Charles Honoré, curé de Barcelonnette dans les Alpes de Haute-Provence, Diocèse de Digne.»

À mon tour, je remercie ces personnes pour leur propre témoignage sur Benoît Labre. Ce grand saint, très effacé, continue toujours de susciter l'intérêt.

Conclusion

Je vous souhaite un heureux temps de Noël, ainsi qu'une sainte année 2005, remplie de la paix, de la joie et de l'amour du Verbe-fait-chair. Que Benoît Labre vous accompagne tout au long de la nouvelle année ! Demeurons unis dans la prière les uns pour les autres.

Raymond Martel, prêtre