logo
bandeau
Accueil Archives Benoît Labre Événements Liens Nous joindre Qui sommes-nous? Témoignages
icone icone icone icone icone icone icone icone


Numéros des Bulletins d'informations (2001-2008)

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

Bulletin d'informations

N° 17, octobre 2004


Chers amis de Saint Benoît Labre sur le web,

À l'occasion d'un double événement eucharistique dans la vie de l'Église, je vous adresse le présent bulletin. Du 10 au 17 octobre prochain, se tiendra à Guadalajara (Mexique), le 48e Congrès Eucharistique International, sous le thème : Eucharistie, Lumière et Vie du Nouveau Millénaire. Ce premier événement sera l'occasion du second : l'ouverture d'une année de l'Eucharistie.

Au sujet de ce prochain congrès eucharistique, les évêques du Mexique écrivent que «cet événement sera une grande occasion pour approfondir et pour méditer sur le Mystère Eucharistique, afin de répandre dans le monde la paix, la réconciliation et la justice, fruits entre autres de la Nouvelle Évangélisation, et de donner à toute l'humanité l'aliment nécessaire, Jésus-Christ, pour faire face aux problèmes du nouveau millénaire»1.

Le site de Zénit nous apprend que «lors de la cérémonie de clôture, le pape Jean-Paul II adressera un Message aux participants par satellite et déclarera ouverte l'Année de l'Eucharistie pour l'Église Universelle [et que] cette année durera jusqu'au mois d'octobre 2005...» À un groupe de nouveaux évêques, le pape Jean-Paul II, disait : «J'espère vivement que l'Année de l'Eucharistie, qu'ouvrira le 10 octobre le congrès eucharistique internaltional, sera une excellente occasion d'approfondir encore mieux l'importance centrale du Sacrement eucharistique dans la vie et l'action de chaque Église. C'est autour de l'autel que se renforcent les liens de la charité fraternelle et se ravive chez tout fidèle la conscience d'appartenir au seul Peuple de Dieu, dont les évêques sont les pasteurs»2.

Saint Benoît Labre et l'eucharistie

La place de l'eucharistie dans la vie de Benoît Labre n'est un secret pour personne d'entre nous. Dans les dernières années de sa vie, «avec la hâte de celui qui répond à une invitation du Christ, Benoît Labre passe d'une église de Rome à une autre. Il connaît les jours où l'on expose le Saint-Sacrement. Il se hâte vers Jésus Christ.3» Ce n'est pas pour rien qu'on l'a surnommé «le pauvre des Quarante-Heures».

Très tôt, Benoît s'est révélé un pèlerin de l'Eucharistie et «il ne cessera pas d'aller vers "ailleurs" par l'Eucharistie4», comme le fait remarquer Bernard Hingrez. D'ailleurs, sa vie spirituelle en sera marquée. Déjà à 19 ans, le jour du Mardi Gras 1767, alors qu'il habite le presbytère de Conteville, il se rend à l'église de Saint-Pol-sur-Ternoise «où le Saint-Sacrement est exposé pour les Quarante-Heures5» et il y passe la journée en adoration. «Contempler Jésus-Hostie toute la journée, telle sera la fréquente liturgie de l'ermite-pèlerin.6 L'abbé Hingrez ne manque pas de préciser cependant qu'«il est bien établi que l'adoration ne remplace pas pour Benoît la communion.7»

«Y avait-il des préalables à cet amour de l'Eucharistie ?8» L'abbé Hingrez en mentionne deux : «1753 : Benoît a cinq ans - Mgr Partz-de-Pressy institue l'Adoration dans le diocèse de Boulogne ; 1765 : Benoît à quinze ans - le Pape Clément XIII étend à toute l'Église la pratique des Quarante-Heures.9»

Si de tels événements ont connu leur répercussion dans la vie de Benoît Labre, l'institution d'une année de l'Eucharistie par le pape Jean-Paul II ne sera pas sans marquer la vie d'un certain nombre de chrétiens de notre temps. Que cet événement de la vie de l'Église puisse être pour nous l'occasion de re-découvrir la grandeur du don de l'Eucharistie et de devenir, à notre manière, des pèlerins de l'Eucharistie au cours de cette année eucharistique. Quelle invitation Jésus pourrait-il me faire en ce sens ?

Conclusion

Je suis toujours heureux de recevoir de vos nouvelles et de connaître les belles choses que le Seigneur accomplit dans vos milieux de vie. En ce mois d'octobre, soyons unis par la prière du chapelet d'une manière toute spéciale. En toute amitié.

Raymond Martel, prêtre

___________________

Références

  1. Zénit, 17/09/2004
  2. VIS, 17/09/2004
  3. Bernard Hingrez, "Saint Benoît Labre, dans la pâque de Jésus-Christ", in Liturgie. Culte des Saints et Transfiguration, no 44, mars 1983, p. 16.
  4. Ibid., p. 15.
  5. Ibid.
  6. Ibid.
  7. Ibid.
  8. Ibid.
  9. Ibid.