logo
bandeau
Accueil Archives Benoît Labre Événements Liens Nous joindre Qui sommes-nous? Témoignages
icone icone icone icone icone icone icone icone


Numéros des Bulletins d'informations (2001-2008)

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

Bulletin d'informations

N° 2, mai 2001


Chers amis et chères amies,

Hilaire

Dans le premier bulletin que je vous faisais parvenir, je vous invitais à prier pour l'abbé Hilaire Dostie qui avait aidé à la mise sur pied de l'association Les Amis(es) de Saint Benoît Labre. Aujourd'hui, je viens vous annoncer son décès qui est survenu le mercredi 16 mai, à 4h30, à la Maison du Bouleau Blanc, près d'Amos (Québec). Ses funérailles auront lieu le vendredi 18 mai, à 15h30, en la cathédrale d'Amos.

L'abbé Hilaire était né le 2 août 1939 du mariage de Rosaire Dostie et de Colombe Rodrigue. Il était l'aîné d'une famille de 14 enfants. Après avoir travaillé comme mouleur de fonte et travailleur forestier, il était entré dans l'Institut séculier Pie-X en 1961. Au sein de cet institut, tout en exerçant certaines responsabilités (responsable de la formation, membre du conseil général, administrateur), il a travaillé comme typographe, maquettiste et monteur dans l'imprimerie de cet institut.

En 1982, avec l'abbé Rosaire Dugas et moi-même, au sein d'une petite équipe "L'Oeuvre Évangélique Benoît-Labre", l'abbé Hilaire arrive au diocèse d'Amos. En 1985, il entre au Grand Séminaire de Québec où il entreprend des études en Théologie. Celles-ci étant terminé, il entreprend, en 1989, un stage pastoral dans la paroisse Saint-Paul (Senneterre) où il sera ordonné au presbytérat le 28 avril 1991. Après son ordination, il devient curé des paroisses de Saint-Nazaire, de St-Gérard de Béry et de Guyenne, et ce, jusqu'en 1997. Au cours de cette période, il est également aumônier au Centre de détention d'Amos (1991-1996). À partir de 1997 jusqu'en 1999, il est curé de Beaucanton, Val Paradis, Val St-Gilles et Villebois. La maladie de Shy Dragger l'oblige à laisser la responsabilité des paroisses. Pendant un an, il vit à la Résidence St-Viateur, puis depuis la mi-janvier 2001, il est bénéficiaire de la Maison du Bouleau Blanc.

Voici ce que nous retrouvons au verso de la carte mortuaire de l'abbé Hilaire, carte préparée par lui-même :

«Voici les paroles qui fondent ma confiance en l'infinie miséricorde de Dieu, sans lesquelles je ne suis rien et dans lesquelles je puise mon espérance finale. Hilaire

«Bonne Nouvelle selon saint Jean, 6, 39-40 : "Jésus disait : 'La volonté du Père qui m'a envoyé, c'est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donné, mais que je les ressuscite tous au dernier jour.'"

«Bonne Nouvelle selon saint Luc, 23, 41-43 : "Mais l'un des deux malfaiteurs crucifié avec Jésus déclara : 'Pour nous, c'est justice, nous payons pour nos actes; mais lui n'a rien fait de mal.' Il disait encore : 'Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendra avec ton Royaume'. Jésus lui dit : 'En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis.'"»

Vendredi dernier, alors que j'avais le bonheur, en compagnie de l'abbé Rosaire Dugas, de célébrer l'eucharistie à laquelle l'abbé Hilaire a pu encore concélébrer, nous avons vécu un moment extraordinaire de paix et de sérénité. Après l'eucharistie, il nous a partagé une fois de plus ce qui nourrissait son espérance : c'était ce texte de Luc 23, 41-43. Il avait une grande confiance en la bonté et la miséricorde de Dieu, plus grandes que toutes nos misères et nos fautes.

Maintenant, l'abbé Hilaire est dans la Maison du Père en compagnie du cher Benoît Labre qu'il aimait beaucoup.

Demeurons dans le Christ comme lui-même demeure en nous. Un jour, il nous accueillera à notre tour dans la maison du Père.

En toute amitié,

Raymond Martel, ptre


Voici le testament de foi que l'abbé Hilaire Dostie a écrit le 2 mars dernier :

Ce qui se passera de l'autre côté,
quand tout aura bascule dans l'éternité,
pour moi, je ne le sais pas vraiment!
Mais je crois, je crois seulement qu’un amour Divin m'attend.

Je sais pourtant, qu'alors il faudra me faire petit et sans poids
et dresser bien pauvrement le bilan de ma vie;
Mais ne pensez pas que je désespère !
Je crois, je crois tellement qu'un amour Divin m'attend.

Maintenant, mon heure est arrivée, une maladie mortelle me tient;
que vais-je vous dire mes amis ? sinon souriez, maintenant.
Ce que j'ai cru, ce que je crois, je le croirai encore plus fort.
Au seuil de la mort, c'est vers un amour plus grand et éternel;
c'est vers un amour Divin que je vais en m'en allant.
C'est vers un amour Divin que je monte doucement.

Si je meurs, ne pleurez pas, c'est un amour Divin qui me prend.
Si j'ai peur, - et pourquoi pas ? rappelez-moi simplement
qu'un amour éternel, qu'un amour Divin m'attend.
Il va m'ouvrir tout entier à sa joie, et à sa lumière pour l'éternité.

Merci à ma Mère pour m'avoir transmis la vie.
Merci à Mgr Gérard Drainville pour m'avoir appeler au sacerdoce.
Merci au Père Gaston Letendre et aux gens de Senneterre pour mon initiation à la pastorale paroissiale.

Hilaire Dostie, prêtre, Amos, le 2 mars 2001.